le fief de Guillerville à Linas (2) 1525-1586

ou les Lehoulx seigneurs de Guillerville

Chronique du Vieux Marcoussy ----------------------------------- ------modification juillet 2011 Mai 2011

Extrait dn plan V de l'atlas des domaines de Bellejame et Guillerville.

JP. Dagnot

 

 

 

Cette chronique s'inscrit dans la série consacrée aux seigneurs de Linas. C'est le second volet dédié aux seigneurs de Guillerville. Nous nous étions arrêtés au décès de Loys de Graville. Pour démêler les actes concernant cette famille, ils vont être présentés chronologiquement et lorsque cela est possible par sujet. Le dépouillement d'un registre paroissial a modifié partiellement le raisonnement fait sur la famille Lehoulx.

 

 

Guillerville sous Jehanne de Graville

Passons sur le détail du partage de la succession de l'amiral, et ne retenons que la phrase: les fiefs et seigneuries de Guillerville et Chenanville estimés en revenus 97 livres, prisés 3.710 livres.

En 1526 la dame se remarie avec René d'Illiers, l'acte est à sens unique, le mari devient possesseur des biens de la dame de Marcoussis, " en vray seigneur propriétaire et possesseur de ses choses...". Le mois suivant, René d'Illiers seigneur de Marcoussis, ..., Guillerville, ... donataire de Jehanne de Graville, présente ses foys et hommages: à nos amez gens de nos comptes à Paris, ... cher & bien aimé René Dilliers, chevalier, seigneur de Marcoussis nous a fait ce jourdhuy au bureau de nostre chambre des comptes les foys et hommages des terres seigneurie et chastellenie de Marcoussis, ... des terres seigneuries et haute justice de Guillerville, Vilehiers, Villejust, et la Roue, ... audit Dilliers appartenant, qui lui ont été donné par Jehanne de Graville en faveur et contemplation de notre mariage ... Cet hommage sera renouvelé l'année suivante.

En 1529, notons que René d'Illiers comme seigneur de Marcoussis, Gometz , et Guillerville, à cause de sa femme Jehanne de Harville, reçoit l'hommage par Fiacre de Harville, seigneur du fief du Petit Palaiseau.

 

 

La famille Lehoux dans la région de Montlhéry

À la fin du XVe siècle Jehan Lehoux était procureur et receveur de Loys de Graville. Cette affirmation provient d'une réunion d'anciens au début XVIe siècle. Comme nous allons le voir dans cette famille, les prénoms Jehan et Guillaume sont très usités.

Notons en 1501, dans une fondation à l'église de la Sainte-Trinité de Montlhéry, pour la famille Coquillard, la présence de Denis Lehoulx à cause de sa femme Catherine Coquillard...

En 1505 et 1509, nous retrouvons Guillaume Lehoux capitaine du chastel de Marcoussis qui recevait les hommages des vassaux du seigneur de Marcoussis.

En 1514, dans une donation ne concernant pas cette famille, ou nous relevons Jehan Lehoux, commis du tabellion de Montlhéry, qui rédige l'acte (signé Prunier) .

En 1525, la dame de Marcoussis vend des taillis: haulte et puissante dame Madame Jehanne de Graville, veufve de Charles d'Amboise, ..., dame dudit Marcoussis, .... et de Guillerville, laquelle de son bon gré, confesse avoir baillé à titre de pur chef cens annuel et perpétuel, portant vente à Jehan Lehoux, sergent en la vicomté de Paris, demeurant à Montlhéry, sept quartiers de taillis .... Elle est en bons termes avec la famille Lehoux qui exerçait déjà à l'époque de son père. Ce Jehan est probablement de la branche des Jehan I, II, III, futurs possesseurs de Guillerville.

Notons Guillaume Lehoux, comme advocat en 1529, dans un rachat de rentes sur une maison dans la grand rue de Linois... Comme nous allons le voir, une autre branche vit dans cette paroisse.

En 1532 , cette fois nous sommes avec les frères Lemaistre qui s'installent à Bellejambe : Claude Lemaistre docteur en médecine à Paris et Pierre Lemaistre esleu de Dourdan, frères au village de Chenanville, déclarent un certain nombre de biens dont une pièce acquise de Jehan Lehoux marchand à Montlhéry . Le prénom étant le même on aurait pu croire que la qualité des personnages servirait à les différencier, or malheureusement selon l'acte, ils utilisent la qualité appropriée au document !

 

 

Guillerville sous Jehan I Lehoulx

René d'Illiers est assassiné en janvier 1533. Il n'a pas pu vendre Guillerville en ruine. Six mois après son décès, Jehanne de Graville, veuve de Charles d'Amboise, dame de Marcoussis et de Guillerville, ladite dame baille à rente audit Jehan Lehoux, le fief terre et seigneurie de Guillerville qui se consiste en terre, masure, et moulin estant lesdits lieux en ruyne et décadence, ... terre, rivière, cours de ladite avecques le cours du ruisseau de la Flotte, la chapelle Sainte Katherine, droits de justice basse et moyenne, censives... fiefs et arières fiefs, lesdites choses sans rien excepter , ... ce bail faict à titre de rente moyennant la somme de 24 sols . Ce bail à rente portant lod et vente est à faculté de rachat. D'après certains juristes du XVIIIe, Jehan Lehoux aurait été officier ou domestique de Jehanne de Graville, et le bail aurait été conclu pour le récompenser des services qu'il lui avait rendu, en précisant que pour Villejust, qui relevait de Guillerville et appartenait à ladite dame de Marcoussis, cette dernière n'avait pas rendu l'hommage audit Lehoux devenu seigneur dominant. On a aussi la confirmation que Guillerville par la description du bail, a dû subir la rupture de la digue de l'étang neuf, entraînant de ce fait la destruction probable du moulin de Guillerville.

 

 

La même année, ledit Lehoux est juge et prévost de Marcoussis, il représente Jehanne de Graville pour déclarer le fief des Viviers au chapitre de Saint-Mery de Linois et fait mention du prétendu mariage de cette dernière avec René d'Illiers, qu'il maintient estre nul et abusif. La même scène se déroule avec François Descars, seigneur de Montlhéry, qui avait fait saisir la terre de Marcoussis et la rend à Jehanne de Graville; une transaction intervient, toujours en raison du mariage déclairé nul, et la dame dit qu'elle régularisera le montant de 3.000 lt, soit avec Jehan Lehoux lieutenant dudit Montlhéry soit avec Amanyon son frère. Ce dernier est probablement l'oncle du clerc des comptes que l'on va rencontrer par la suite.

La même année, on retrouve Jehan Lehoux receveur et fermier de la châtellennie de Montlhéry déclarant que François Descars seigneur de Montlhéry lui a baillé les droits seigneuriaux de tous les fiefs de la châtellenie... Notons également, une prise à rente par Drouet Coquillard sur une maison derrière l'église... Cette maison a pour voisins Jehan Lehoulx et Jehan Cordeau.

Quatre ans après, Jehan Lehoulx, marchand demeurant à Montlhéry, mandaté par la dame de Marcoussis, reçoit la somme de 300 lt restant à payer d'une rente échue en 1537 constituée du vivant de son défunt mary Charles d'Amboise à Katherine d'Amboise. On voit par cet acte les ambiguïtés, ce Jehan n'est probablement pas le seigneur de Guillerville.

 

Généalogie probable de la branche des Lehoux seigneur de Guillerville.

 

En 1539, des lettres royaux par le conseil de la chambre des Comptes, portant réception de foy et hommage rendus à François 1er, roi de France, par Jehan Lehoux greffier en la prévosté de Montlhéry, du fief de Montpipeau sis à Saint-Michel, près Longpont, lui appartenant par la donation faite par Jehan Blosset, seigneur de Torcy. Cet acte entérine la position de Jehan Lehoux, seigneur de Guillerville depuis 1535, greffier, devenu seigneur de Montpipeau. Ce fief est extorqué au mari d'Hélène d'Illiers, seigneur du Plessis-Pasté. Le premier hommage ne devait pas satisfaire notre greffier, il en advoue un second en 1541, ou peut-être le serment est rendu au fils ce dernier portant le même patronyme.

Pour établir le lien de parenté entre tous ces Lehoux portant des titres différents, nous continuons à citer les documents trouvés, regroupés par année. Ainsi pour 1540: une donation par Jehan Lehoux, seigneur de Guillerville demeurant à Montlhéry à Jehan Lehoux son fils aisné, écolier étudiant en l'université de Paris : confesse avoir donné, entre vifs sans espoir & jamais voulloir révocquer :
- 2 sols parisis de rente sur un jardin assis audit Guillerville,contenant demy arpent ... aboutissant d'un bout aux masures du grand moulin dudit Guillerville, et la rivière entre deux, duquel sont détenteurs à présent la veuve de Jacques Prieur et Pierre son fils;
- item ung estang? de marchand, clos de murail
les audit Montlhéry ...
pour la bonne et vraye amour maternelle et paternelle que l
e dit donateur à son fils, pour qu'il aye à ladvenir mieulx de quoy et plus honnestement son entretien aux escolles, acheté livres...

L'année suivante notons, Jehan Lehoux greffier de la prevosté de Montlhéry, ... dans une vente de 18 lt rente ... Il est probable que le greffier et le seigneur de Guillerville ne sont qu'un seul et même personnage. Une mention intéressante le moulin est cité en toujours en masure.

Relevons pour 1542 :
- la succession de Jehanne de Graville n'est pas terminée, en juin, les héritiers d'un commun accord délaissent à Pierre Joivyn et Jehan Lehoulx demeurant à Marcoussis, les deniers et revenus des terres de Chastres, Ablis et Allainville...
- en septembre, cette fois Jehan Lehoux se présente comme procureur de messires dudit Marcoussis, il s'agit de la saisie sur les effets trouvés après le décès de Pierre Julien, prieur de Saint-Wandrille.
- en octobre, le même Jehan Lehoux receveur de Messires de Marcoussis, demeurant au lieu de Marcoussis, en son nom d'une part, et Marguerite Denizon, veuve de feu Jacques Rousseau, en son vivant marchant demeurant à Montlhéry, aussi en son nom d'autre part, c'est assavoir iceulx Lehoux et Denizon promettent prendre l'un deux l'autre... L'acte est rédigé à Paris, le receveur des seigneurs de Marcoussis demeurerait à Marcoussis et se retrouve l'année suivante où sa situation s'éclaircit.

L'année 1543, un bail à rente est fait par Jean Lehoux, seigneur de Guillerville, à Jean Gilbert d'une masure lieu et jardin sis à Montlhéry, au-dessous du marché dudit lieu, moyennant 2 sols de cens et 40 sols de rente (2). Le marché à cette époque est situé sur la place de la Souche.

La même année, nous trouvons Thomas de Balsac, escuyer, seigneur par moitié des terres et seigneuries de Marcoussis, Chastres, Saint Clerc de Gometz, Nozoy, La ville du Boys et la Roue, estant de présent en cette ville de Paris, confesse debvoir à honorable homme Oudin Petit, marchand libraire juré en l'université, bourgeois de Paris, la somme de 500 lt, pour cause de pur vray et loyal prest, nouvellement faict, en 150 escus d'or... Pour la garantie audit Petit, la couppe et tonture de quatre arpents de boys joignant la ferme de Chenanville, par moitié par indivis avec Guillaume de Balsac son frère... Ensuite ledit seigneur accorde que honorable homme Jehan Lehoux son recepveur en ses terres, greffier de la prévosté de Montlhéry beaupère d'Oudin Petit ,... vendra la quantité de 20 muids de grains ... à son marché de Chastres, jusqu'à la somme de 500 lt, ... et permettra audit Lehoux d'allouer en ses comptes... Un second acte suit où Thomas de Balsac confesse avoir vendu audit Lehoux contenant 5 quartier assis à Guillerville, ... tenant audit Lehoux, en la censive dudit Lehoux, ceste vente faite moyennant la somme de 16 escus d'or. Cet acte le dernier trouvé récemment est riche d'enseignement: le greffier et le receveur de Marcoussis ne sont qu'une seule et même personne, de plus étant le beau-père d'Oudin Petit, il s'agit de Jehan I Lehoux .

Continuons à énumérer les actes trouvés en 1544 pour Jehan Lehoux:
- Jehan de Gaigneleu, praticien en cour laye à Montlhéry
, confesse devoir payer à Jehan Lehoux, le Jeune marchand au dit lieu, la somme de 7 livres 10 sols tz pour vente de 3 aulnes de drap noir. Témoin: Loys Lehoux.
- Jehan Choquet, laboureur à Villejust, confesse devoir payer à Jehan Lehoux, le Jeune, marchand à Montlhéry, la somme de 17 L.tz pour vente d'avoine et de foin.
- Mathurin Peuvrier, laboureur à Longpont, quitte et transporte à Jehan Lehoux, greffier de la prévôté de Montlhéry, seigneur de Guillerville et de Montpipeau, la somme de 85 livres tz.
- Haut et puissant Seigneur Thomas de Balsac, seigneur de Montagu, Marcoussis, Chastres , Saint-Clert en partie (Gometz-le-Châtel), constitue son procureur général, Jehan de Bressy, écuyer, et Jehan Lehoux, le Jeune, de Montlhéry, pour recevoir tous et chacuns les deniers qu'on lui doit à cause de sa terre et seigneurie de Chastres (cens, rentes, droits seigneuriaux ...).
- Jehan Lehoux, greffier de la prévôté de Montlhéry, seigneur de Guillerville et de Montpipeau, baille à loyer et argent (pour 6 ans) à Robert Jullien, Jehan Jullien son fils, et à Loys Locart
, tous laboureurs à Saint-Michel-sur-Orge, 2 arpents 3 quartiers et demi de pré en 3 pièces en la prairie d'Orge.

Quoique fastidieux à lire, tous ces actes permettent de clarifier la situation, on voit deux Jehan, le premier, le Jeune demeurant à Montlhéry, le second greffier et seigneur de Guillerville.

En 1545, nous retrouvons sans ambigüité le seigneur de Guillerville:
- Jehan Lehoux, greffier de Montlhéry, seigneur de Montpipeau et de Guillerville , recevant 40 livres de Messire Jehan Buisson, prêtre demeurant au Mesnil, paroisse de Saint-Philbert de Brétigny ...
- Un bail à re
nte fait par Jean Le Houx, greffier de Montlhéry, seigneur de Montpipeau et de Guillerville, à Jean Sallot, d'une maison couverte de tuiles de trois espaces située à Linois sur la rue descendant de Montlhéry à Linois, tenant par derrière à la Garenne du châtel de Montlhéry. Moyennant 8 sols de cens et livres de rente.
- La même an
née, Jehan Lehoux greffier de la prévosté, seigneur de Guillerville et de Montpipeau, dans un échange de tous les droits sur ung moullin manoir prez jardin pestils et toutes les appartenances dicelluy appelé le moulin de failleze assis en la paroisse de Saint-Germain-les-Chastres .

 

Les différentes branches présentes dans la région de Montlhéry.

 

En 1546, trois personnages portent le même nom:
- Le seigneur de Guillerville baille son moulin à Liénnard Gaullier (3).
- Pierre Bonde confesse devoir payer à Jehan Lehoux le jeune, marchand à Montlhéry, 4 lt.
- Jehan Leh
oux le jeune et Marguerite Denizon sa femme constituent Guillaume Sanguyn leur procureur général ...
- Jehan Lehoux Lesné marchand demeurant à Montlhéry, confesse avoir baillé à titre de ferme & moison jusqu'à trois ans à Mathurin Lavigne, laboureur à Viviers un arpen & demy en plusieurs pièces, le bail fait moyennant troys mynes de bled.
- Jehan Lehoux, greffier en chef de la prévosté de Montlhéry, y demeurant seigneur de Montpipeau & Guillerville, confesse avoir reçu 10 lt pour le rachat d'une rente.
- honorable homme Jehan Lehoux, marchand demeurant à Montlhéry , seigneur de Montpipeau & Guillerville, nomme un procureur.
- l'acte suivant dans la même étude concerne la vente d'un arpen par Jehan Tachy laboureur demeurant à Viviers paroisse d'Orçay à Jehan Lehoux, le jeune, marchand demeurant à Montlhéry...
- Notons aussi une
copie d'un bail à rente et cens, fait par Jehan Le Houx, seigneur de Montpipeau et de Guillerville à Guillaume Picot, d'une maison et lieux audit Montlhéry, sur la grande rue qui descend à Linois.

On voit que la constitution de rente à Guillaume Sanguyn, entérine le couple Jehan I Lehoulx le Jeune-Marguerite Denizon. Analysons les actes de 1547:
- Jehan Troche, laboureur à Vyviers (paroisse d'Orsay), confesse devoir payer au dit Jehan Lehoux le Jeune , la somme de 23 sols parisis pour vente de drap. Cet acte est le dernier où figure le Jeune marchand.
- Oudin Petit et Loys Leroyer, marchands bourgeois de Paris, comme exécuteurs testamentaires de Jehan Lehoux, l'Esné, constituent leur procureur général Jehan Pelot, praticien à Montlhéry.
-
Guillaume Bouchon, laboureur à Longpont, époux de Jehanne Hebert, constitue à Maître Jehan Lehoux, greffier de la prévôté de Montlhéry, et seigneur de Guillerville , la somme de 10 Ltz de rente annuelle, à prendre sur la moitié d'une pièce de terre de 6 arpents à Longpont, près Grousteau... Cet acte est le dernier où figure le terme greffier vivant.

Pour 1548 :
- Marin Anrillet manouvrier à Fretay , et Gassot Lebrun, laboureur au dit lieu, confessent devoir payer à Jehan Lehoux, marchand à Montlhéry , la somme de 78 sols tz pour vente de drap.
- Hector Cadart et Jullien Giquet, laboureurs au Mesnil, Jehan Hocquelin et Mathurin Bazille, laboureurs à Villiers , confessent devoir payer à Jehan Lehoux, marchand à Montlhéry, la somme de 10 livres tz pour la vente d'un cent de javelles d'échalats de quartier.
- Estienne Bourdon, laboureur à Linas, confesse devoir payer à Loys Lehoux, marchand à Linas , 3 setiers de blé méteil, mesure de Montlhéry.
- Germain Blanchart, laboureur aux Petits-Champs, près Montlhéry, confesse devoir payer à Jehan Lehoux, l'Aîné, marchand à Montlhéry , la somme de 10 Lt pour vente d'une charrette montée et garnie de roues.
- Vincent Gourby, marchand à « Villers Coublet », confesse devoir payer à Jehan Lehoux, l'Aîné, marchand à Montlhéry, la somme de 6 L t. pour vente d'un muid de vin.
- Pierre Basset, marchand boulanger à Saint-Michel-sur-Orge, confesse devoir payer à Jehan Lehoux, marchand à Montlhéry , 60 sols tz pour la vente de la « tonture et despeulle » de l'herbe de 3 quartiers de pré en la prairie d'Orge au dit Saint-Michel.
- Jehan Adam, laboureur à Vyviers, en la paroisse d'Orsay, époux de Catherine Parrin, vend à Jehan Lehoux, marchand de Montlhéry un quartier de terre au dit Vyviers.
- Jehan Troche, laboureur à Vyviers, paroisse d'Orsay, confesse devoir payer au dit Jehan Lehoux la somme de 6 L tz pour l'appréciation d'un setier de blé ...
- Charles De Migeault , tavernier à Saint-Clerc (Gometz-le-Châtel), confesse devoir payer à Jehan Lehoux, marchand à Montlhéry, la somme de 7 L tz restant à payer pour la vente de 2 muids de vin.
- en août, Religieuses personnes frères Anthoine Breteau, dépositaire des religieux du couvent des Célestins de Marcoussis, confesse avoir reçu des héritiers de feu Jehan Lehoux, greffier de Montlhéry, par les mains de Guillaume Rousseau, marchand à Montlhéry, comme tuteur des enfants mineurs du défunt, la somme de 24 L.tz pour le rachat de 24 sols parisis de rente annuelle à prendre sur un quartier de vigne à Longpont. On a confirmation du décès de Jehan I entre avril 1547 et aout 1548.
- Jehan de Gaigneleu, praticien à Linas, vend à Jehan Lehoux, l'Esné, marchand à Montlhéry, un demi arpent de vigne à Montlhéry, chantier dit Chapperon, moyennant la somme de 67 L.tz.
- Jehan Lehoux marchand demeurant à Montlhéry & Anthoine Cadier marchand de Marcoussy, confessent devoir à Thomas de Balsac, ..., et Anne de Lonjumeau sa femme, la somme de 1.500 lt ...
- Jehan Petitpas laboureur à Courtabeuf, paroisse d'Orsay, époux de Marie Gohier, vend à Jehan Lehoux, l'Aîné, marchand à Montlhéry, 2 arpents de terre à Orsay, appartenant au vendeur par échange fait avec Guillaume Blineau et Anne Breton, sa femme.
- Cler Rousseau, Jehan de Provence, Guillaume Lejart et Mathurin Sevyn, manouvriers à Montjay, paroisse de Bures, confessent devoir payer à Jehan Lehoux, l'Esné, marchand à Montlhéry, la somme de 12 Lt pour vente de drap.
Des données de cette année 1548, il est clair que Jehan I Lehoux greffier et seigneur de Guillerville est décèdé.

 

JEHAN II Lehoux

Fin janvier, le couple Jehan Lehoux Marguerite Denizon, donne naissance à Loyse , il s'agit du marchand dit lesné, le parrain est Loys Royer. Cet acte est troublant Jehan I est décèdé depuis plus d'un an? Marguerite a-t-elle épousé le fils qui aurait repris les charges de greffier receveur et seigneur de Guillerville?

Continuons notre énumération pour 1549 :
- Jehan Roux, praticien à Bures
, et Jehan Gournaye, savetier à Fretay, confessent devoir payer à Jehan Lehoux, l'Esné, marchand à Montlhéry , la somme de 9 L.tz pour vente de 4 aulnes de drap.
- Mathurin Gobert, manouvrier, et Marquette Guerineau, sa femme, ratifient la vente faite à Michel Guerineau, frère de Marquette; le défunt Jehan Lehoux, vivant greffier de Montlhéry, avait droit par transport de la troisième partie des héritages
(situés à Linas) des successions des défunts Estienne Guerineau et sa femme ... Jehan Lehoux, greffier de Montlhéry, fils du défunt Jehan Lehoux. Cet acte montre que Jehan II, fils de Jehan I a pris sa charge de greffier.
- Jehan Lehoux, greffier en chef de la prévôté de Montlhéry, en son nom et comme procureur de Guillaume Lehoux, l'un des chapelains de la chapelle de la Roue (paroisse de Linas), et Guillaume Rousseau, marchand à Montlhéry, comme tuteur des enfants mineurs de feu Jehan Lehoux, et comme procureur de Oudin Petit, comme tuteur des enfants mineurs de lui et de feu Léonne Lehoux, jadis sa femme, et Loys Leroyer, à cause de Françoise Lehoux sa femme, tous héritiers en partie du dit feu Jehan Lehoux, baillent à titre de ferme et moisson de grains, jusqu'à 6 ans, à Guillaume Fontaine et Anthoine Cloppejau, laboureurs à Leuville, preneurs pour eux et pour Ollyve Dallet, veuve de feu Guillaume Cloppejau, leur mère, la quantité de 8 arpents 3 quartiers de terre ... Cet acte anodin reprécise le décès et les héritiers de Jehan I Lehoux, seigneur de Guillerville.
- N
otons une assignation donnée, à la requeste du chancelier Olivier, seigneur de Leuville à Guillaume Rousseau, comme tuteur des mineurs de Jean Lehoux, pour un demi-arpent, un demi-quartier de terre sis vers le châtel de Montlhéry ...

Les actes de l'année 1550:
- en avril
, fut baptisé un enfan de Jehan Lehoux, le jeune, receveur de Mr de Montagu et de Marguerite Gyarde, les marraines furent Guyonne Symmonet feme de Jehan Lehoux greffier et fut nommée Nycolle . Cet acte vient compliquer la généalogie des Lehoux ! !
-
le mois suivant, baptême de Marie Lehoux, fille de Jehan Lehoux et Guyonne Symmonneau, le parrain fut Guillaume Lehoux et les marraine Françoise Lehoux femme Loys Royer et Marie fille de Oudin Petit. Cette fois la femme du greffier caractérise la fonction non précisée de l'époux. Cet acte confirme le passage de Jehan I à Jehan II.
- En juillet, baptême de Claude  Royer fille de Louys Royer et de Françoise Lehoux, le parrain Guillaume Lehoux, Les marraines Guyonne Symonnet femme de Jehan Lehoux greffier, et Claude de Vouyer femme de Oudin Petit libraire. Une confirmation pour Jehan II greffier.
- Trois mois pus tard,
honorable homme Jehan Lehoux le Jeune, parain, la maraine Guyonne Symmonet femme de Jehan Lehoux le jeune. Le greffier est aussi appelé le jeune.

Voyons les actes de1551:
- En janvier
, baptême de Jehan Lehoux fils de Guillaume Lehoux et Symonne Dupuis, les parains Jehan Lehoux greffier et Loys Royer, la maraine Marie Denison femme de Guillaume Rousseau.
- En février,
baptème d'un enfan à Jehan Durand notaire royal, les parrains furent Jehan Lehoux greffier de Montlhéry et Richard Legrand.
- En mars , baptême de Marguerite Lehoux fille de Jehan greffier de Montlhéry et de Guyonne Symmonneau sa femme, paroisse de la sainte Trinité de Montlhéry, le parain Guillaume Lefeure secrétaire du roy de Navarre les marraines Marguerite Denison femme de Jehan Lehoux lesné.
- Notons deux actes où Guillaume Lehoux et Françoise Lehoux sont parrain et marraine...
- En juillet , ce sont les fian
çailles Jehan Divry avec Jehanne fille d'Amanyon Lehoux.
- Le mois suivant , nous sommes à Paris chez un notaire: Jehan Lehoux marchand demeurant à Montlhéry et Marguerite Denizon sa femme aagée de 31 ans et Guillaume Rousseau aussi marchand demeurant à Montlhéry et Marie Denizon sa femme aagée de 28 ans, ... lesquels délaissent à toujours à honorable femme Claude Dupuis veuve Guillaume Bazin, la moitié d'une maison à Paris rue de l'arbre sec, ... Cet acte précise les relations entre les Denizon avec les Lehoux et Rousseau.
- En septembre
, fut baptisée Françoise, un enfant à Jehan Lehoux lesné et Marguerite Denizon, le parain fut Amagnon Lehoux et les maraines Françoise Lehoux feme de Loys Royer ...
- A la fin de l'année, au cours du renouvellement du bail de la maladrerie de Lynois, retenons : Dès l'an 1547 après le décès de feu honorable homme Jehan Lehoux, l'aisné, il bailla à titre de ferme et pension d'argent à honorable homme Jehan Lehoux le Jeune, greffier de Montlhéry et seigneur de Guillerville, les terres, prés, rentes, et autres revenus, proffits de ladite malladrerye de Lynois, pour le prix charges et conditions qu'avoit le deffunt Jehan Lehoux père dudit Jehan Lehoux... Cette phrase est riche d'enseignements: elle confirme le décès du premier seigneur de Guillerville. L'administrateur parisien de l'hôtel Dieu nous indique que c'est le fils qui a pris la place du père comme greffier et pour lui l'aisné est le père, ce qui est différent pour les notaires de Montlhéry.

Viennent ensuite les actes de 1552:
- Loys Gerard, marchand à Brétigny, confesse être détenteur d'un quartier de saulsoye à Brétigny, sur lequel Jehan Lehoux, greffier en chef de la prévôté de Montlhéry, seigneur de Guillerville, et héritier en partie de feu Jehan Lehoux, son père, a droit de prendre 20 sols p. de rente annuelle.
- Anthoine Boullart, laboureur à Charcoix
[Brétigny], confesse devoir payer à Jehan Lehoux, greffier de Montlhéry, comme tuteur de François et Jacques Lehoux, ses frères, la somme de 10 livres tz pour prêt d'argent. La famille se complète...
- Jullien Bellay et Anthoine Forterye, laboureurs à Linas, en la rue St-Merry, ..., confessent être propriétaires d'une maison à Linas, près de l'église, sur laquelle est une rente de 44 sols p. de rente annuelle au profit de Me François Lehoux, écolier étudiant en l'Université de Paris, fils et héritier en partie de feu Jehan Lehoux, son père.
-
Notons l'échange entre Guillaume Lehoux, licencié ès loix, procureur du roy et garde scel aux contrats de la prévôté de Montlhéry, et Amanyon Lehoux, son frère, clerc des comptes à Paris, demeurant à Montlhéry. Les frères Lehoux enfants et héritiers en partie de feu Jehan Lehoux, en son vivant greffier de la prévôté de Montlhéry. Amanyon, clerc des comptes est le fils du premier seigneur de Guillerville.
- En juin,
Marguerite Denizon marraine...
- Loys Lehoux, demeurant à Linas, en son nom et comme tuteur des enfants mineurs de feu Amanyon Lehoux et feu Barbe Badeau, leurs parents, délaisse à l'église oeuvre et fabrique de Saint-Merry de Linas, suivant le testament de la dite Badeau, 16 sols p. de rente annuelle à prendre sur une pièce de terre de 12 arpents à Montlhéry. De ces deux derniers actes on a la confirmation de l'existence de deux Amanyon.
- Lucas Delahaye, marchand à Linas, époux de Marion Lestourmy, vend à Jehan Lehoux, greffier en chef de la prévôté de Montlhéry, et seigneur de Guillerville, vend cinq petites planches de terre...
- Martin Charron et Jehan Lehoux, greffier de la prévosté, en son nom et portant fort pour ses frères & soeurs, héritiers de deffunt Jehan Lehoux leur père, disant lesdites parties que procès est à éviter, ...
- Amanyon Lehoux, clerc suivant les finances, reconnait avoir reçu de Jehan Lehoux, l'Aîné, marchand, 300 Lt pour le rachat de 25 livres de rente à prendre sur une pièce de vigne de 4 arpents à Marcoussis, près de Fretay.

Continuons avec l'année 1553:
- Françoys Rousseau, laboureur demeurant à Linas, à cause de Perrette Pousteau, sa femme, déclarent être propriétaires d'un demy arpent de vigne et terre à Montlhéry, sur lequel héritage Françoys Lehoux, escollier étudiant en l'université de Paris, héritier en partie de feu Jehan Lehoux, son père, a droit de prendre 14 sols p. de rente annuelle.
- Jehanne Ollyvier, demeurante à Linas, veuve de Jehan Blondet, en son vivant serpier à Montlhéry, vend à Jehan Lehoux l'Aîné, marchand à Montlhéry, 3 arpents de terre à Fretay, lui appartenant de son propre.
- Amanyon Le
houx controlleur extraordinaire des guerres demeurant à Paris rue St Martin et sa femme Jehanne de Fontenay se font donation mutuelle.

Puis l'année 1554:
- Noto
ns le jour de Pasques, le décès de Jehan Lehoux lesné. Egalement les décès d'une fille et d'un enfans de Jehan Lehoux non spécifiés.
- Jehan Hucherye l'Esné, laboureur à Vyviers, paroisse d'Orsay, époux de Jehanne
Berthault, vend à Marguerite Denison, veuve de Jehan Lehoux l'Esné, de Montlhéry , un arpent de terre à Vyviers.
- Jehan Lefevre, marchand tavernier à Longpont, confesse devoir payer à Jehan Lehoux, greffier de la prévôté de Montlhéry, la somme de 72 sols 6 deniers tz pour vente de 2 setiers de blé.

En 1555, Guillaume Lehoux, licencié es loix, demeurant à Montlhéry fait rédiger son testament. Il désire être inhumé en l'église de la Sainte-Trinité de Montlhéry, près de son défunt père et nomme comme exécuteurs testamentaires Jehan Lehoux, son frère, et Loys Leroyer, son beau-frère.
- En novembre,
notons le décès de Jacques fils de Guillaume Lehoux.

Voyons l'année 1556
- Le 26 mars, relevons le décès de Guillaume Lehoux.
- La semaine suivante le décès de Marguerite Denizon
(cette dernière se serait remariée avec Guillaume Mittet).
- En juin encore le décès d'une fille de feu Guillaume Lehoux.
- Le même mois, Jehan le Houx, greffier parrain, et Françoise Lehoux feme de Loys Royer marraine ...

Pour 1557 relevons:
- Jehan Divry, marchand à Montlhéry , tuteur des enfants de feu Jehan Lehoulx et de feue Margueritte Denison sa femme, donne à l'église oeuvre et fabrique de Montlhéry, 40 sols par de rente, faisant partie de 10 Ltz, à prendre chaque jour de la Saint Martin d'hiver, à la charge de 2 obits "solempnelz" de chacun une haute messe de requiem, vigilles, recommandances, et oraisons acoustumez, et enfin libera sur la sépulture ; lesdits obits le dernier mars et le dernier septembre « ou aultres jours en la sepmaine ».
- Anthoine Gilbert, marchan
d à Saulx, et Symonne Petit, sa femme, vendent à Jehan Lehoux, greffier en chef de la prévôté de Montlhéry, y demeurant, la partie par indivis, dont les 4 font le tout, d'une espace de maison à Guillerville ...

Notons en 1558, que Denise Rousseau, veuve de Robert Herment, de Montlhéry, confesse être propriétaire de 3 quartes de terre et saulsoye, qui anciennement était en partie en vigne, à Guillerville, tenant d'un bout à la « ryviere neufve » et d'autre bout à la « vieille ryviere », sur lesquels Jehan Lehoux, greffier de la prévôté de Montlhéry, a droit de prendre la somme de 4 sols p. de rente annuelle de bail d'héritage. Cet acte indique un changement hydraulique intervenu depuis la disparition de l'étang neuf.

Trois actes en1559:
- Françoys Lehoux, demeurant à Linas, fils et héritier en partie de Barbe Bandeau, sa mère, en son vivant veuve d'Amanyon Lehoux, délaisse à l'église oeuvre et fabrique Saint-Merry de Linas, la somme de 16 sols p. de rente annuelle à prendre sur 3 arpents de terre à Montlhéry ...
- Un autre Lehoux apparaît à Dourdan dans un bail de la maladrerie dudit Dourdan: Jehan Lehoux maistre et administrateur de la maladrerie de Dourdan y demeurant, baille à loyer d'argent jusqu'à neuf ans à Claude Boudet marchand ladite maladrerie ... moyennant 100 lt
- signalons des lettres de François II, portant confirmation de l'office de greffier de la prévôté, exercé par Jean Le Houx.

Deux actes en 1560:
- Un acte de foy et hommage fait par Jehan Olivier seigneur de Leuville à Jehan Lehoux greffier de la prévosté de Montlhéry, seigneur de Guillerville pour raison des fiefs du Couldray, le Sauvage et Petit Paris ...
- Un acte ou François Lehoux, escollier étudiant en l'université d'Orléans, aagé de 26 ans, jouissant de ses droits, vend à Pierre Lemaistre, notaire & secrétaire du roy, greffier en sa chambre des comptes, 10 lt de rente, sur la tierce partie par indivis d'une maison à Montlhéry, en laquelle pend l'enseigne le gros tournoy, tenant à la geôle dudit lieu, d'autre part à Jacques Lehoux son frère, aboutissant par devant à la grande rue, .... terres ... lui venant de la succession et trépas de feu Jehan Lehoux son père et partage fait avec ses cohéritiers; la vente faite moyennant 120 lt.

Trois actes en 1561:
- François Lehoux escollier estudiant en loix en l'université de Paris, aagé de 26 ans, jouissant de ses droits confesse avoir vendu à Loys Leroyer, marchand demeurant à Montlhéry, une partie indivis de trois parts d'une maison contenant plusieurs corps d'hotel, granche, estable, cour jardin, où soulloit pend l'enseigne " le gros tournoy" à Montlhéry, en la grand rue, tenant au roy ..., moyennant 305 lt. L'étudiant est passé de la faculté d'Orléans à celle de Paris, il vend des parts d'héritage à son beau-frère.
- notons un échange de rentes avec le marguillier Jehan Lehoux, greffier en chef de la prévôté du dit lieu, et marguillier en charge ...
- Jehan Lehoux, greffier en chef de la prévôté de Montlhéry , baille à rente à Pierre et Marc Auger, frères, de Lunville [Leuville], la quantité de 7 quartiers de terre au dit Lunville, près la croix de la Boissière ...

En 1562, Amanyon Lehoux, controlleur ordinaire des guerres, comme tuteur et curateur de Guillaume Lehoux, son neveu , fils mineur et héritier de feu Guilllaume Lehoux, et de Symone Dupuis, d'une part, Pierre Sorrin, procureur et notaire royal à Montlhéry, époux de la dite Symone Dupuis depuis l'année 1559. Les parties sont en procès, tant devant le prévost de Montlhéry que en la cour du Parlement de Paris par appel du prévôt de Paris, pour la rédition du compte de tutelle des biens, meubles, et immeubles appartenant au dit mineur. L'acte fait mention de deux enfants de feu Guillaume Lehoux et de la dite Dupuis, décédés depuis la mort de leur père, et de Jehan Lehoux, greffier de Montlhéry, et de Loys Leroyer, marchand à Montlhéry, oncles du mineur.

Retenons en 1563: Guillaume Duval, laboureur à Leudeville, à cause de Michelle Charpentier, sa femme, déclarent estre propriétaires d'une maison, grange et cellier à Brétigny, sur laquelle pèse une rente annuelle de 110 st. au profit de François Lehoux, fils et héritier en partie de feu Jehan I Lehoux, seigneur de Guillerville et greffier de la prévôté de Montlhéry.

En 1564, François Lehoux, licencié en loix demeurant à Saint-Germain des prez les Paris, rue de Vaugirard, baille à tiltre de ferme & prix d'argent, jusqu'à six ans, à Gaspard Jacques , marchand drappier demeurant à Montlhéry, 15 arpens de terres labourables en plusieurs pièces assis à Montlhéry & Guiperreux, ... ce bail faict moyennant 33 lt.

L'année 1567 voit la saisie féodale faite à la requête de Jean Le Houx, greffier de Montlhéry, comme seigneur de Guillerville, de la terre et seigneurie de Villiers-sous-Longpont. La même année, noble homme Amanyon Lehoux controlleur ordinaire des guerres confesse avoir vendu à honorable homme Charles Duval, notaire, seize livres de rente, comme héritier de son père Jehan Lehoux greffier de la prévosté de Montlhéry, ...

En 1568, Françoise Lehoux, veuve de feu Loys Leroyer, de Montlhéry, baille à loyer d'argent à Lubin Rousseau, marchand à Montlhéry, une vache sous poil brun, âgée de 7 ans... L'intérêt de l'acte le décès du mari de Françoise Lehoux. Un second du même genre où Guillemette Païen, veuve de Robert Bataille, en son nom, Marion Baugis, veuve de Martin Païen, lesquelles déclarent être propriétaires d'une maison à Linas, sur la rue Saint-Merry, sur lesquels héritages Françoise Lehoux, veuve de feu Loys Leroyer, de Montlhéry , comme héritière en partie de feu Jehan Lehoux, l'Esné, en son vivant greffier du dit lieu , a droit de prendre 36 sols parisis de rente annuelle. Ce second acte montre le changement d'appellation du premier Jehan I Lehoux seigneur de Guillerville, passé du Jeune à l'Esné!

En 1569, Pierre Poussepin, notaire & secrétaire du roy, demeurant à Paris pour lui d'une part, et François Noblet, marchand de Montlhéry et Françoise Lehoux sa femme, agée de 25 ans, lesquelles parties font les eschanges: Françoise cède la moitié par indivis de la succession de Jehan Lehoux et Marguerite Denisot I, ses pères & mères de 26 arpens de terre en plusieurs pièces assis des terroirs du Viviers, Fretel et environs, du partage fait par le prévost de Montlhéry entre Guillaume de Mitte et Marguerite Denisot auparavant femme dudit Lehoux, et Jehan Divry tuteur de ladite Françoise et de Jehan Lehoux son frère ...

Notons pour 1570, Jullien Bellay, laboureur à Linas, en son nom et comme ayant la garde de Georges, son fils mineur d'avec feu Gillette Forterye, jadis sa femme, confesse être détenteur d'une maison à Linas, près de l'église, avec une rente annuelle de 44 sols p. au profit de Jehan Delorme, marchand à Montlhéry, à cause de Françoise Lehoux, sa femme .Cet acte montre la seconde union de Françoise Lehoux.

L'année 1574 est plus riche en évènements:
- Citons l'aveu de François de Balsac, qui déclare pour Guillerville: le fief de Guillerville assis prez Marcoussis que tient de présent maistre Jehan Lehoux qui se consiste en ung moullin à bled terre & menus cens ...
-
Jehan Lehoux, greffier en chef de la prévosté & chatellenie de Montlhéry, seigneur de Guillerville et de la motte de Montpipeau désigne un messager spécial pour plaider ....
- Jehan Lehoux, ... seigneur de Guillerville, demeurant à Montlhéry, pour lui et en son nom, fait son procureur général, honorable homme Mre Jacques Regnault, procureur au siège royal de Corbueil...
- Jean Lehoulx, seigneur de Guillerville, accorde souffrance à Pierre Leviel comme procureur de Valentine Lefèvre, tutrice d'Henry de Grouches, pour le fief de Villiers relevant de la seigneurie de Guillerville
...

Passons à l'année 1575:
- Jehan Lehoux, greffier en chef de la chatellenie de Montlhéry, seigneur de Guillerville avec Louis de Mornay à cause du fief de Villiers...
- La famille Lehoux se réunit pour entériner une décision de Jehan Lehoux greffier de Montlhéry; ce dernier sent sa fin approcher, il va résigner son office de greffier resté dans la famille depuis trente à quarante ans, au profit de son neveu Loys Leroyer. Jehan Lehoux, ..., et Loys Leroyer son nepveu fils héritier pour moitié de Loys Leroyer & Françoise Lehoux jadis ses père & mère, résigne son office de greffier moyennant 3600 livres. Cet acte nous apprend également que l'autre héritier est sa soeur, Jehanne épouse de Jehan Delorme le jeune.

L'an 1576 apporte des informations significatives:
- l'inventaire des titres de la châtellenie de Montlhéry mentionne le fief de Guillerville appartenant à Jehan Lehoux le jeune. Donc cette déclaration confirme que Jehan Lehoux le Jeune et Jehan II Lehoux greffier ne sont qu'une seule et même personne.
- Jehan Delorme à cause de Jehanne Leroyer sa femme & maistre Loys Leroyer, greffier de la prévosté de Montlhéry, demeurants audit lieu, héritiers de deffunt Loys Leroyer, & Françoise Lehoux, leurs père & mère, confessent estre détempteurs & propriétaires des héritages cens rentes... On apprend dans cet acte que le couple Léonne Lehoux-Oudin Petit a eu une fille Léonne mariée à Anthoine Quignon bourgeois de Paris.
- Notons également le bail du moulin de Guillerville par Jehan Lehoux seigneur dudit Guillerville (3).
-
aussi une reconnaissance de dettes de 92 livres tournois par Jean Lehoux seigneur de Guillerville à Guillaume Asselin, bourgeois de Montlhéry.
- En septembre une transaction entre le seigneur du Plessis-Pasté Jehan II Blosset, avec les héritiers de Jehan Lehoux seigneur de Guillerville. Cet acte apporte l'information du décès de Jehan II Lehoux qui avait déjà résigné son office de greffier.

 

 

Les héritiers de Jehan Lehoux

L'année 1577 apporte la confirmation du décès du seigneur de Guillerville:
- Jehan Richer, se portant fort pour Marie Lehoux sa femme héritière pour 1/9 de Jehan Lehoux vivant seigneur de Guillerville son père, baille une rente à Guillaume Peuvrier un demy arpen au Houssay, tenant à la demoiselle de Beljambe...
- Jehan III Lehoux seigneur de Guillerville baille le moulin
(3),
- Jehan III Lehoux, seigneur de Guillerville, fils & héritier de feu Jehan Lehoulx seigneur dudit lieu, demeurant à Montlhéry, vend une partie de ferme à Saint Michel ...

L'année 1578, nous apporte la confirmation du décès de Jehan II Lehoux, par un acte où figure Jehan III Lehoux, sieur de Guillerville demeurant à Montlhéry, et aagé de 25 ans confesse avoir transporté la somme de cinq escus de rente à Pierre Fontaine son beau-frère ...

 

Généalogie probable des enfants de Jehan II Lehoux.

 

En 1579, un acte dans lequel Marie Lehoux, femme de Jehan Richer, huissier, sergent à cheval vend un jardin, il est fait mention qu'elle est héritière en partie de Jehan Lehoux, seigneur de Guillerville, son père.

L'année suivante a du être terrible, un papier de recette du fief commençant cette année porte la mention: "en 1580, aucune recepte n'a été faict à raison de la contagion. Dans ce registre de recette, on peut essayer de délimiter la seigneurie:
- entre la porte de Linois et le moullin de Guillerville,
- chantier de l'écluze depuis l'écluze jusqu'au chantier de la lampe, notamment une pièce de l'Hôtel Dieu,
- chantier dit le jardin bourgeois anciennement dit le clos Hacquin près de la porte de la ville de Montlhéry, appelée la porte de Paris,
- chantier au dessous de la croix des Poutils,
- chantier au dessus de la chapelle Sainte-Catherine.

Au début de1580, Hiérosme Lemaitre seigneur de Beljambe, fait un eschange avec Jehan Richer huissier sergent à cheval du Châtelet de Paris qui agit au nom de François Lehoux héritier et fils majeur de Jehan Lehoux vivant greffier à Montlhéry, ledit Lemaistre propose une rente sur une maison de Montlhéry. Deux autres actes pour cette année:
- La succession des Lehoux ne doit pas être simple, Martin Lehoux tuteur des enfants de Jacques Lehoux est présent dans un règlement avec Thomas de Balsac, lui même héritier de Guillaume et Loyse de Humières ses parents.
- Marie Lehoux, femme de Jehan Richer huissier, sergent à cheval au chatelet, fille & héritière pour un neufvième de deffunt Mr Jehan Lehoux luy vivant seigneur de Guillerville son père, authorisée par justice au reffus de song mary ainsi qu'il est apparu par acte de ladite authorisation , laquelle après lecture du bail à rente fait par Richer à Guillaume Peuvrier vigneron du Houssay moyennant 24 sols ... ladite Lehoux confesse avoir reçu de noble homme Hiéraulme le Maistre seigneur de Bellejambe ayant les droits dudit Peuvrier, six escus...

En 1585, notons le baptème de Martin fils de Jehan Porteau prévost et sous bailly les parrains Martin Royer la marraine Charlotte Lehoux fille de feu Amagnon vivant controleur des guerres ...

En 1586, François Lehoulx, sergent royal et demeurant à Montlhéry, héritier par moitié de deffunt Jehan Lehoux son frère, vivant seigneur de Guillerville et Jehanne Berthe sa femme, lesquels confessent reçu de Loys Leroyer, greffier, seigneur de Guillerville, la somme de 400 escus dor sol pour le rachat en principal et amortissement de 33 escus 1/3 de rente dus faisant moitié de 66 escus, constitué par ledit Leroyer aux tuteurs dicelluy François Lehoux, que d'Amagnon Lehoux son frère, ladite rente faite pour payer le reste du prix de l'acquisition faite par Leroyer par sentence de vente judiciaire à Montlhéry de la terre & seigneurie de Guillerville du 10 novembre 1578, la rente constituée le 12, devant Boisneuf notaire. Cet acte entérine Loys Leroyer devenu seigneur de Guillerville depuis novembre 1578. Ce sera l'objet de la prochaine chronique.

À suivre

 

 

Notes

(1) Information extraite d'un mémoire réalisé par Michèle Eschtruch.

(2) De nombreux actes viennent du dépouillement du minutier de Montlhéry à cette époque réalisé par Pascal Herbert.

(3) voir chronique sur le moulin.

 

Ces sujets peuvent être reproduits " GRATUITEMENT" avec mention des auteurs et autorisation écrite